Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Les Verts d' Aubervilliers
  • : Le Blog de Jean-François Monino, élu Maire Adjoint d'Aubervilliers, est là pour vous informer de son action dans les domaines aussi variés que l:'environnement, les transports, la sécurité, la prévention, la gestion des déchets et les relations internationnales
  • Contact

Profil

  • Jean-François Monino
  • Maire adjoint à la Ville d'Aubervilliers aux travaux,à la Voirie.
Vice Président à Plaine Commune
Président de l'association Aubervilliers Environnement - Aubervilliers Ecologie.
  • Maire adjoint à la Ville d'Aubervilliers aux travaux,à la Voirie. Vice Président à Plaine Commune Président de l'association Aubervilliers Environnement - Aubervilliers Ecologie.

Recherche

Archives

24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 23:08


La polémique a commencé par ça :


«J’ai le sentiment d’avoir raconté l’histoire d’un type qui a protégé un Juif dans sa cave, en 1943.» Pour avoir fait cette confidence à la Voix du Nord, à propos de son film Welcome, le réalisateur Philippe Lioret s’est attiré les foudres d’Eric Besson. Le ministre de l’Immigration a jugé, sur RTL, que le cinéaste «a plus que franchi la ligne jaune […] lorsqu’il dit que "les clandestins de Calais sont l’équivalent des Juifs en 43"».Pour Besson, «cette petite musique-là est absolument insupportable».«Suggérer que la police française, c’est la police de Vichy, que les Afghans sont traqués, qu’ils sont l’objet de rafles… c’est insupportable», a-t-il insisté…


Pourtant, c’est très clair :

Article L622-1

Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 30 000 Euros.

Sera puni des mêmes peines celui qui aura facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger sur le territoire d'un autre Etat partie à la convention signée à Schengen le 19 juin 1990.

Sera puni de mêmes peines celui qui aura facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger sur le territoire d'un Etat partie au protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée, signée à Palerme le 12 décembre 2000.


En d’autres termes, aider un "réfugié" est aller à l'encontre de la loi et donc se rendre "complice"... Bizarrement, durant 40/45 c'était un acte de bravoure, de résistance et certains ont été nommés "Justes"! Et braver cette loi était on ne peu plus honorable.
Ce jour, nous ne sommes pas encore en cet état, néanmoins je qualifierais cela d'un acte de résistance à l'anhihilisme de ces humains qui recherchent ce qu'ils pensent être un coin de paix.



C’est le mot « rafle » qui pose problème ?


Selon la CIMADE, une rafle “est une arrestation en masse d’une partie ciblée d’une population, faite à l’improviste et organisée par la police.”


Les exemples suivant ne sont-il pas exactement ce que la CIMADE, et nous Les Verts entre autre dénonçons ?


Lundi 19 mars 2007, une arrestation devant l'école maternelle Rampal d’un grand-père qui venait chercher sa petite fille. Les policiers l’ont fouillé, prenant de haut les protestations, devant les enfants et parents traumatisés. Ils l'ont ensuite emmené pour une destination qu'ils n'ont pas voulu préciser, laissant la petite fille désemparée... La directrice de l’école maternelle Rampal à Paris (XIXe) a été interpellée pour «outrage et dégradation de biens public en réunion». Elle a été placée en garde à vue au commissariat Erik-Satie du XIXe arrondissement.


Lundi 16 avril 2007 la gendarmerie nationale a procédé avec une extrême violence à des arrestations de sans-papiers dans un atelier clandestin de textile à Aubervilliers. Une femme qui tentait de s’échapper est tombée d’une échelle et a dû être hospitalisée. On dénombre une vingtaine de personnes arrêtées et placés en rétention, dont deux enfants de 10 ans et 1 an, enfermés avec leurs parents au centre de rétention de Oissel (Seine-Maritime). Un bébé de deux mois dont la chambre jouxtait l’atelier est décédé


Le 25 septembre 2007, Deux enfants, Marseda (8 ans) et Armen (7 ans) à l’école Ferdinand-Buisson de Montauban le plus jeune des enfants a été arrêté contre la volonté des enseignants à qui la police a d’abord tenté de faire croire que les parents avaient eu un accident puis affirmé détenir une commission rogatoire qu’elle n’a toutefois pas montrée“,


Le 26 novembre 2007, à l’école du Jardin de Ville, à Grenoble. A 15h 45, un père de quatre enfants (un moins de trois ans, deux scolarisés en maternelle et un en CE1 à l’école du Jardin de Ville) est venu, accompagné de deux policiers en civil, chercher ses enfants, pour “un rendez-vous en préfecture”, ont compris les enseignants. A 19h, on apprenait que la famille au complet était au centre de rétention de Lyon.


Nous ne pouvons que dénoncer l’article 622-1 et évidemment soutenir Philippe LIORET, Vincent LINDON, son équipe et son film WELCOME. Magnifique film… pamphlet contre la politique de répression de M. SARKOZY, M. HORTEFEUX et maintenant, E. BESSON qui prend très à cœur son nouveau rôle.


Les verts d’Aubervilliers vous incitent à voir et à soutenir ce film qui passera au cinéma le Studio mercredi 25 mars à 19H30 en présence du Comité de vigilance contre l’expulsion des familles et élèves sans papiers d’Aubervilliers et du Comité des sans papiers d’Aubervilliers.

Partager cet article
Repost0

commentaires